The Guardians Index du Forum
 
 
 
The Guardians Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

RP du Seigneur Manphil

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    The Guardians Index du Forum -> Partie RP -> Espace RP
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Le Gnome
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2011
Messages: 20

MessagePosté le: Mer 14 Déc - 23:20 (2011)    Sujet du message: RP du Seigneur Manphil Répondre en citant

Chapitre Un : Devenir un Ange

Lorsque je rouvris les yeux, ceux ci étaient pleins de poussière de triberium dont la brûlure si particulière rappela instantanément à mon cerveau la violence des combats.
Je recouvrais petit à petit la vue et le spectacle de désolation qui m'entourait glaça le peu de sang qui restait encore dans mon corps meurtrit. Je fus alors effrayé par une vision.

Si j'avais l'habitude des grand espaces interstellaires, j'étais aussi accoutumé au fait que sur une planète ma vue ne pouvait dépasser quelques dizaines de mètres, sans être bouchée par un interminable building.
Et là, je voyais pour la première fois de ma longue vie, l'horizon...

Pas un bruit, rien, aucun son. Tout autour de moi n'était chaos, ruines et poussières formées d'un étrange mélange de carcasses de vaisseaux déchiquetées, d'immeubles écrasés et de ....
Non !!!!
Je réalisais soudain que le fracas des combats ne m'avait pas rendu sourd mais que j'étais tout simplement, seul. La vue de tout ses corps sans vie et sans forme me fit l'effet d'un électrochoc.

Tout me revint par de flashs violents et douloureux : mes voyages intergalactiques comme pilote, mon enrôlement dans les armées Rhénanaises, mon exil chez les shamans calédoniens, la quête du Mana - qui m'avait mené ici - cette effroyable bataille des farmers d'Exion sous-équipés et sous-entraînés contre les Hordes destructrices des Raiders Cimmériens...
J'étais si proche du temple de la paix.

Alors que le désespoir m'envahissait, détruisant le peu de goût à la vie que j'avais retrouvé ici, c'est là qu'Ils me sont apparus : 33 chevaliers tous auréolés d'une très belle lumière, si douce et si forte à la fois.
A les voir, il était évident que ces hommes et ces femmes l'avait trouvé, acceptant du même coup la difficile mission de la répendre dans toutes les galaxies. Ils en étaient les gardiens et les anges.
Les Anges de la Paix.

L'un deux, s'approcha lentement de moi en souriant :
"Range ton sabre chevalier, je viens en Paix. Je vois dans tes yeux de terribles batailles, mais ton cœur semble bon et ton âme est sage. Viens, ManPhil. Viens je vais te présenter les autres Anges. S’ils t’acceptent sache que notre voyage sera long, difficile et nous aurons besoin de ta sagesse afin de découvrir pour Athéna le Saint Graal."

Regardant tout à tour les ruines de Koutio et le visage des anges, je pris une longue inspiration pour décréter :

"Avant de partir avec vous, je proclame miennes ces deux planètes mortes. Elles ne sont que poussières et gravas, mais c'est ici que je veux vivre. J'en ferai des planètes prospères et respectées, que je mettrai alors aux services de l'Alliance des Anges de la Paix."

Le voyage jusqu'au sanctuaire dura le temps d'un battement d'aile et l'on me fit entrer dans une grande pièce appelé Forum. Peu d'anges étaient restés présents mais ils m'écoutaient tous par les liens télépathiques qui les unissaient en permanence. Cette pièce qui m'avait paru austère de prime abord, non initié que j'étais, se réchauffait au fur et à mesure que j'y pénétrais. Elle aussi baignait dans cette lumière angélique si particulière.

Chapitre Deux : Le réveil

Le corps de Manphil percuta violement le sol. Le choc le réveilla une fraction de seconde puis, submergé par la douleur, celui ci sombra dans une douce inconscience...

Bien du temps passa.

Sa première pensée fût que son être avait dû se mettre en stase afin qu'il traverse le temps sans trop de stigmates. La force avait veillé sur lui.

Recouvrant ses forces Manphil se leva et se mit en quête d'informations. Où et quand était il ?

Il se mit aussitôt en route pour explorer les alentours, mais fût contrains à l'évidence, la planète était déserte, tout était à faire ici, tout était à reconstruire.

Un rayon de soleil rougeoya sur une masse informe loin devant lui. Il s'approcha de la source de ce rayonnement.
De ses mains il entama de dégager du sable et de la poussière, ce qui avait refléter la lumière.
Au fur et à mesure qu'il repoussait la matière, son visage s'éclairait. Son vieux cœur s'emballait au contact de ses mains sur le métal froid.
Il ne pouvait pas croire que son vieux compagnon, l'avait suivit ici.
En quelques heures, il libera du sol son vieil ami. Son Navar'ha était comme intemporel, sale oui, mais intact.
Les Nissaniens savaient vraiment construire des vaisseaux spatiaux particuliers...

Manphil parcouru toute la surface de cette planète inconnue. Mais en vain. Il revînt à son point de départ pour y réfléchir.

Il se souvînt d'un univers vaste de 4 galaxies où régnait tantôt la paix, tantôt le chaos.
La Force y avait été souvent agitée de sursauts gigantesques tandis que les hordes du mal tentaient de dominer cet univers ; mais elle retrouvait tout sa sérénité lorsque de grands chevaliers se dressaient, sabres et épées à la main, pour faire à nouveau régner la morale.

Puis, au beau milieu d'une grande bataille... le vide, le néant, plus rien, jusqu'à ce qu'il atterrisse sur cette planète, au milieu de nulle part.

Il ne parvenait pas à comprendre ce qui avait pu se passer. Aucunes données sur cet incident, pourtant enregistré dans la mémoire de son vaisseau, n'étaient cohérentes.

Il renonça à comprendre.

Il entreprit de faire le point de ce qu'il avait à sa disposition, hormis son sabre attaché à sa ceinture.
Dans les soutes de son vaisseau, quelques vivres, quelques ressources : essentiellement du plutonium, du xénon, de l'acier et un peu d'hydrogène.

L’évidence s'imposait d'elle même. Il devrait tout rebâtir.

Chapitre Trois : Le choix

Quelques jours passèrent lorsque son attention fût attirée par la vision flou de ce qu'il reconnu être une projection holographique. L'image d'une grande bâtisse élancée entourée d'une lumière blanche et douce.

Il connaissait cette lumière. Seuls les Anges de la Paix connaissaient le secret d'Athéna.
Cette image était un passage pour rejoindre l'ambassade des Anges de la Paix.
Lorsqu'ils sont perdus, Athéna leur envoie ce lien vers elle. Intérieurement, il la remercia au moment où il entra dans la lumière.

Il réapparu aux pieds d'un château à l'architecture rappelant celle visible il y a des millénaires, sur une planète aujourd'hui disparu, la terre.

L'ambassade des LAP

Manphil posa ses mains sur la lourde porte de la bâtisse gardant l'entrée, mais se ravisa.
S'asseyant dans un coin calme des jardins entourant l'édifice, il laissa son esprit pénétrer le bâtiment.
Il parcouru toutes les salles, les couloirs, coin et recoins de l'ambassade, observant les anges présents, qui comme lui, avaient emprunté le passage.
Les sentiments se mélangeaient dans ses entrailles : la joie des visages connus se mêlait à la tristesse du souvenir des anges disparus lors du chaos.
Il s'attarda sur ses anciens padawans.
Ce fût un sentiment de fierté qui l'envahie. Il parcouru leurs récits, semblable au sien, et ils avaient déjà entamé la reconstruction de leur forteresse, pour protéger le Graal d'Athéna.
Les premières batailles avaient déjà eu lieu et s'étaient soldées par les belles victoires.

Et c'est là, que s'est arrivé.

Au moment de se matérialisé à leurs cotés, Manphil comprit qu'une époque était révolue.
Il avait formé et aidé nombre de guerriers, mais ces derniers avait pris leurs destinées en mains.
Il n'avait plus rien à leur enseigner, ils n'avaient plus besoin de lui.
Manphil devait se retirer de leurs vies.

Réintégrant son corps, il entra dans la salle vide du conseil, et comme à son habitude, c'est au sabre qu'il grava dans le marbre quelques lignes.
Par respects pour ses anciens compagnons d'armes, il les informait de son retour, mais aussi de sa décision de continuer seul sa route.

Il se retira prestement, et c'est malgré tout, le cœur gros, que Manphil réemprunta le passage. Mais au fond lui, il était confiant dans l'avenir des Anges de la Paix.

Son choix était fait : d'autres chemins l'attendaient.

Chapitre Quatre : Serenity.

Manphil donnait ses ordres aussi vite et aussi sereinement qu'il pouvait à tous ses commandants de vaisseaux. Qui à gauche, qui a droite, qui devait faire mine de se retirer, qui contrattaquait.
La bataille était certes bien engagée, mais il ne devait pas se relâcher.

Parlant d'une voix calme mais ferme, il tirait le meilleur de ses hommes, qui étaient près à tout pour lui. Il se sentait responsable de la vie de tous.
Il les aimait tous.

Son regard fût pourtant attiré par une sorte de brume noire qui envahissait son cadran supérieur.

Inquiété par cela, il se concentra sur elle. Son esprit fut littéralement frappé par la puissance qui en émanait. Elle dissimulait quelque chose de terrifiant mais il ne perçu pas de danger.
En son fort intérieur, il sourit lorsqu’il se souvint de la seule puissance dévastatrice capable de se dissimulée ainsi jusqu'au dernier moment :

Le seigneur de guerre Thrall et son armada était en approche.

Thrall arriva juste au moment où retentit de dernier coup de canon de la bataille qui s'achevait.
Manphil laissa le commandement des secours à ses amiraux et se transporta jusqu'au salon de l'imposant vaisseau mère du seigneur Thrall, où celui ci l'attendait.
Ce dernier discuta longtemps d'un projet qui lui tenait à cœur.

Marchons ensembles, empruntons les chemins que nous voulons, nos voies seront nôtres et entières, d'autres seigneurs de tous rangs ont déjà fait ou feront le même choix. Chaque homme, chaque femme qui nous rejoindra a la foi, la foi en un monde meilleur où l'ordre, la paix et l'égalité régneront sur l'univers connu.
Et tous les moyens seront bons pour atteindre ce but…au sein de communauté de Serenity.

C'est en ces termes que purent être résumés leur propos.

Le cœur vide de Manphil était prêt pour de tels espoirs. Il s'en emplit.

L'heure était venue. Manphil allait prendre un nouveau départ.

Les guerres et les croisades étaient derrière lui ; le chevalier avait en son temps laissé la place à l'Ange sage ; maintenant seul mais bien entourés, le Paladin pouvait se réaliser.

Chapitre Cinq : la mutation

Manphil se réveilla lentement, il avait l'impression de flotter... ouvrant les yeux il réalisa qu'il était dans l'espace.
Son vieux Navar'HA passa devant ses yeux maintenant bien ouverts. Son bleu nuit légendaire était devenu couleur Argent.
C'est là qu'il prit conscience qu'il flottait réellement dans l'espace. Pris de panique un court instant, il réalisa qu'il ne respirait pas, mais qu'il n'en ressentait pas le besoin.
Il était impossible pour lui de comprendre. Comment pouvait-il flotter dans l'espace sans respirer ???

Il tendit la main comme pour saisir son vieux vaisseau et vit alors sa main.
Elle avait cinq doigts !!!
Il regarda affolé son corps. Il se toucha le torse, les bras, les jambes la tête... Il était de la même couleur argent que son vaisseau.
Qu'est ce que cela pouvait bien vouloir dire ???
Avait-il muté ?

La porte de son vaisseau s'ouvrit et il fût attiré à l'intérieur. Il se précipita jusqu'au seul petit miroir de la salle d'eau. Il découvrit alors l'ensemble de son nouveau corps.

Après quelques heures de réflexion il avait finit par comprendre.

Les midichloriens avaient passés un cap supplémentaire d'évolution.
S'assemblant différemment, ils avaient adapté le corps de Manphil à sa nouvelle vie. Ce corps était plus en adéquation avec sa destiné :
Un guerrier solitaire condamné à vivre seul dans cet univers glacial.

Il errait seul dans l'univers, avait des amis dont il ne pouvait s'approcher. - Ceux ci Immortals comme lui, comprendraient ils un jour que c'est par respect pour eux qu'il ne pouvait s'attacher à Itac ?

Pour protéger les mondes dont il avait la charge, il lui arrivait de devoir en détruire d'autres. Il passait alors pour un destructeur lui qui n'aime que donner et protéger la vie.....
Nul ne le comprendrait jamais, mais il devait vivre avec.

Résigné mais point triste, il entra les coordonnées de sa planète mère pour y apprendre à se servir de ce nouveau corps... Le vaisseau Nissanien glissa sur l'espace comme un surf sur une vague.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 14 Déc - 23:20 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    The Guardians Index du Forum -> Partie RP -> Espace RP Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com