The Guardians Index du Forum
 
 
 
The Guardians Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Les RP des Guardians

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    The Guardians Index du Forum -> Partie RP -> Espace RP
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Builderman71


Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2011
Messages: 19
Localisation: Saône et Loire

MessagePosté le: Mar 20 Déc - 17:02 (2011)    Sujet du message: Les RP des Guardians Répondre en citant

Auteur : Seigneur Xone, Grand Fondateur des Guardians 


Titre : "Part One"

1506 ème jour, Planète Corellia en galaxie 2, région 442, positionnement 16.

Un homme se tient debout devant la passerelle de commandement, les yeux perdus dans l'horizon tout à ses pensées.
Il franchit la baie vitrée et s'allume une cigarette pour profiter du lever du soleil.
Son esprit divaguant, il se remémore ses souvenirs.
On avait souvent dit de lui que c'était un « sauvage », qu'il était casse-cou, aventurier, courageux mais incapable de tenir en place.
Son courage sans faille et ses très bons réflexes avaient fait de lui un excellent pilote.
Malgré cela il n'avait pu devenir Jedi, partageant pourtant bon nombre de leurs valeurs....
Aujourd'hui pourtant il ne regrettait rien, et en observant sa planète il était même fier de lui.
Soudain un appel le ramène à la réalité.

-Seigneur les voilà, ils sont en approche.
-Très bien dirigez les vers le spatioport et préparez notre départ.
-Il ne manque que votre diplomate, qui vient de nous avertir de son retard.
-Ah ! , il a dû encore sortir son vieux clou, décidément il ne peut pas s'en passer ...
Envoyez-lui les coordonnées de la villa sur son persoc.
Tenez moi au courant, je vais accueillir mes frères d'armes et nous partirons aussitôt pour
la région des lacs.


Un soleil radieux réchauffe l'atmosphère, un petit groupe d'hommes descend un sentier bordé de champs d'oliviers d'un côté et par un vignoble de l'autre, ils se dirigent en direction d’une bâtisse sur le bord d'un lac.
Ces hommes ce sont les GUARDIANS, conviés par leur fondateur à un week-end de repos sur sa planète mère.

<<En effet vu de l'espace Corellia est un havre de paix, une planète verdoyante, une sorte d'île paradisiaque composée d'immenses plaines , de vastes océans, de forêts et de quelques chaînes de montagnes. Rien à voir avec les autres planètes industrialisées.
Pourtant Corellia n'a rien à envier à tous ces autres mondes défigurés et pollués.
Tous ses chantiers navals se trouvent en orbite de la planète, lui permettant ainsi de rester agréable à vivre, tout en ayant une capacité de production parmi les plus importantes.
Sur les trois continents qui la composent la préservation de l'environnement a favorisé la prolifération des espèces animales et végétales.>>

Bientôt le groupe arrive sur une terrasse, qui borde un lac, ils s'y installent pendant que l'on vient leur servir quelques rafraîchissements.

Xone, leur ôte, est fier d’avoir pu enfin les regrouper et de partager ces moments en leur compagnie. Mais il manque toujours son maître.
Xone n’est pas soucieux, mais il aimerait bien que tout le monde soit rassemblé de façon à pouvoir passer ces deux jours de relaxation paisiblement tous ensembles, dans la joie et la bonne humeur.

Soudain, sortie de nulle part, un point brillant apparaît dans le ciel, ce doit être lui.
Et en effet quelques instants plus tard une vieille carlingue vient se poser, et le seigneur LDF en descend le teint radieux et tout souriant.
Le groupe ne bouge pas et l'air moqueur, attend que Luc les rejoigne.

Soit le bienvenu en ces lieux Boss, je vois que tes ingénieurs ont encore fait des merveilles pour remettre en service ta vieille guimbarde ^^
Nous voilà donc tous réunis, pour ce week-end que la fête commence !
_________________
Builderman71


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 20 Déc - 17:02 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Builderman71


Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2011
Messages: 19
Localisation: Saône et Loire

MessagePosté le: Mar 20 Déc - 17:52 (2011)    Sujet du message: Les RP des Guardians Répondre en citant

Auteur : Seigneur Builderman71, scribe des Guardians


Titre : « Le raid foireux de Sir KHË WIN Le Gnome » 
(Si ici cette histoire est quelque peu romancée, elle est néanmoins tirée d'un fait réel, 
répertorié dans les annales de la corporation des GUARDIANS). 
– Livre XII, chapitre 146227, année 11017 de la bi-ère - 


Il existe de part le monde un endroit que l'on nomme la bi-galaxie, partie infime de l'univers connu mais immense lorsque l'on s'y trouve. Les planètes de ce bi-système sont occupées, pillées, colonisées et même anéanties par toutes sortes de peuples, seigneurs ou corporations. Comme toute entité, ceux-ci laissent des traces de leur existence. S'il ne reste parfois aucune trace matérielle, il subsiste souvent des histoires, contes ou légendes sur tel peuple, personnage ou corporation. 
C'est ainsi que je vais vous conter une histoire citant le Seigneur KHË WIN Le Gnome. Si ce récit est amusant, il n'est pas le reflet réel de ce personnage qui est plutôt connu pour ses bienfaits envers son peuple et pour ses raids impitoyables. 

Le seigneur KHË WIN rêvassait dans ses appartements, pensant à ses ancêtres dont il ne pouvait indéniablement pas contester les caractéristiques. Comme tous les gnomes, il était de petite taille, avec un corps frêle sur une tête disproportionnée mais à l'intelligence et la roublardise incomparables. Ses grandes oreilles couvertes de duvet vert étaient sans cesse en éveil. Si sa tenue était plus moderne et usuelle que celle de ses aïeux, il avait néanmoins conservé le traditionnel bonnet rouge. Agé de seulement 214 ans, il n'était qu'au commencement de sa vie adulte. Malgré les millénaires depuis lesquels elle ne s'exerçait plus officiellement, il avait naturellement hérité de dons de magie, art qu'il pratiquait sans même y penser. Ainsi, d'un geste de la main, il alluma un feu dans la cheminée à l'autre bout de la pièce. Ce n'était plus depuis longtemps un moyen de chauffage efficace mais cela le rapprochait sentimentalement des origines de son peuple. 
Toutes ses pensées entières se trouvaient dans un monde verdoyant peuplé de gnomes joyeux lorsqu'il fut brutalement ramené à la réalité. 


« SEIGNEUR ! SEIGNEUR ! » 


Un gnome-estafette du complexe radar arrivait en courant, bousculant un droïde d'information qui essayait de passer le premier. 
KHË WIN attendit patiemment que la situation se calme, c'est à dire jusqu'à ce que le droïde finisse au bas d'un escalier. 


« Que se passe t'il pour que tu viennes ainsi me déranger ». 


« Seigneur, mon Maître, le commandant observateur me fait vous informer qu'une cible avec des réserves intéressantes de plutonium a été repérée. Une route rapide, exempte de champs d'astéroïdes, a été déterminée et le Maréchal RHED HEUR à mis la flotte en alerte ». 


L'estafette n'avait pas fini son rapport que KHË WIN était déjà dans les couloirs, vêtu de son armure de combat et armé de sa pétoire laser qui lui venait de son arrière-arrière-arrière grand-pa gnome. Il s'avança dans le vide d'un puits de téléportation et se retrouva instantanément dans la salle de commandement de son super destroyer. 
Le commandant observateur et le maréchal RHED HEUR l'attendaient déjà. Un autre gnome, chétif et poussiéreux, se tenait également là. Il se présenta aussitôt comme sous-sous-adjoint du super-intendant des soutes qui était malheureusement retenu dans les arsenaux royaux suite à une avarie des recycleurs, victimes d'un parasite de l'espace qui rongeait les cristaux de stockage automatique. 


« Qu'à cela ne tienne, s'écria KHË WIN Le Gnome, que l'on demande à mon voisin et ami le seigneur Builderman s'il peut mettre quelques recycleurs et frégates de commerce à ma disposition ». 


Sur ce, il s'installa confortablement dans son siège de combat , entouré de ses lieutenants. 


Le voyage, jusqu'à la cible 1:110:1 plus communément connue sous le nom de « Alpha », planète colonisée par un manant nommé Hydre, fut plutôt bref grâce à l'hyperpropulsion que KHË WIN sentait imperceptiblement et avec plaisir (on ne sait pourquoi) vibrer sous ses pieds. Le trajet fut sans problème, comme l'avait annoncé l'ingénieur ils ne virent aucun astéroïde. Seule une flotte pirate, commis, pour son malheur, l'erreur de passer à proximité du vaisseau amiral. KHË WIN s'amusa à la détruire à coups de canons stellaires qu'il commandait sans bouger à l'aide de son casque mental. 


Enfin la cible fut en vue. En bon stratège KHË WIN avait prévu une première vague de destroyers qui ravagerait les vaisseaux lourds de l'adversaire. Sans laisser à l'ennemi le temps de se reprendre, une deuxième vague composée également de destroyers escortant des vaisseaux de transport achèverait la destruction de la flotte de Hydre le manant et commencerait à piller les ressources. 
Sans aucun bruit et avant même la sortie de l'hyper-espace les premiers rayons des lasers et des canons stellaires massacrèrent la flotte adverse à quai. Il ne resterait même aucune cible pour la seconde vague. KHË WIN se réjouissait et commençait à estimer son butin. C'était parfait, le plan se déroulait sans accrocs. 


.............................................................S A U F.................................................................. 

Et voilà, tout allait trop bien, jusqu'au moment de charger les ressources. Il avait fallu attendre le dernier instant pour que le sous-sous-adjoint au super-intendant des soutes s'aperçoive qu'il avait oublié de lui demander les codes de déverrouillage de celles-ci. Dans l'urgence KHË WIN fit remplir les soutes des destroyers, mais c'était si peu. Toute cette marchandise qui allait être perdue. Il fit venir un nouveau convoi de frégates avec soutes déverrouillées depuis une colonie proche, mais c'était trop tard. Seule une infime partie des ressources pu être récupérée avant que les troupes adverses ne commencent à se ressaisir et que le maître des lieux, Hydre, ne fasse connaître sa présence et ne demande à bénéficier du droit loyal de fin d'agression. 


Le voyage de retour se déroula dans un silence glacial. Même au passage d'une petite flotte pirate, personne n'osa déranger le seigneur KHË WIN , écumant et rouge de colère (autant que son bonnet) et malgré qu'il ai lui-même pendu par les oreilles au fond d'une cale le sous-sous-adjoint du super-intendant des soutes. 


Une petite bonne nouvelle lui fut néanmoins apportée et le réconforta un peu. Le seigneur Builderman avait réussi à recycler tous les débris provenant du combat. KHË WIN se dit que pour le remercier, il lui en laisserait la moitié. 


Voilà, gentes dames et gents hommes, l'un des récits qui font l'histoire et les légendes de nos héros ou de nos corporations. 
Dans cette immensité vous n'êtes même pas l'ombre d'une poussière ! Mais parfois il en faut si peu pour devenir immortel. 






_________________
Builderman71


Revenir en haut
Builderman71


Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2011
Messages: 19
Localisation: Saône et Loire

MessagePosté le: Mar 20 Déc - 18:37 (2011)    Sujet du message: Les RP des Guardians Répondre en citant

Auteur : Seigneur Ldf, Ambassadeur des Guardians


Titre : « Un très vieil ami »


Brocéliande vous connaissez...C'est dans cette forêt de la mythique Gaïa que l'histoire que je vais vous conter prend sa source.

C'était bien avant la nouvelle République d'Altamire et pour être plus exact au début de l'Encyclique 3 autrement dénommée « Le Purgatoire ».

Au cours de cet âge sombre j'avais su faire mon trou et mon empire prospérait malgré de nombreux voisins belliqueux. Comme chaque jour je faisais le tour de mes colonies à bord de mon Chasseur Lourd fétiche, vestige du passé, acheté peu de temps auparavant à un ferrailleur de la bordure extérieure.

Ce matin là les instruments de bord se mirent à cliqueter comme jamais, j'eus beau taper gentiment du doigt sur les cadrans puis beaucoup plus méchamment à l'aide du talon de ma botte droite, rien n'y fit ces satanées cadrans n'indiquaient plus aucune donnée fiable.
Je dus me rendre à l'évidence, sans coordonnée d'arrivée j'étais tout simplement à la dérive dans la bigalaxie. Passablement inquiet, c'est à ce moment que les cliquetis se turent et que le vrombissement caractéristique de l'hyperpropulseur se fit entendre. Dubitatif je remis ma botte et consultais rapidement l'ordinateur de bord afin de savoir pourquoi nous allions passer en vitesse hyperespace.

Je tentai de trouver une logique aux colonnes de chiffres qui s'affichaient sur l'écran...il n'y en avait pas....Mon vaisseau semblait habité par une volonté autre que la mienne, il ne me restait plus qu'à rejoindre au plus vite ma coque antigravitationnelle si je ne voulais pas me retrouver avec une paire de pieds à la place des mains après le saut en hyperespace.

C'est ainsi qu'après un voyage relativement long, 20 heures suggestives mais plusieurs semaines en temps réel, je me retrouvais en orbite autour d'une planète non répertoriée, son soleil aussi n'était pas sur mes cartes. N'ayant rien de mieux à faire je fis calculer par la Persona de mon Clou une trajectoire de descente dans l'atmosphère de cette planète mystérieuse.

L'atterrissage fut un modèle du genre, mon instructeur de vol aurait été fier de moi, je vins caler mon vaisseau entre deux gros arbres, il n'y avait pas 5 centimètres de chaque côté des rétros. Ce qui fut moins réussi fut l'ouverture des portes, que ce soit à gauche ou à droite ça bloquait sacrément.
Je n'avais pas envie de re-décoller je me mis donc sur le siège éjectable et actionnai la commande.
Les cerfs et sangliers qui broutaient non loin furent étonnés de voir un grand champignon blanc s'élever dans les airs avant de retomber quelques mètres plus loin.
Empêtré dans les filins du parachute je jurai et priai les cieux pour que la suite de la journée se déroula de façon plus tranquille.

C'est à cet instant précis que l'apparition eut lieu, accompagnée d'un éclair flamboyant, d'un bruit monstrueux et d'une odeur de souffre. Il était là, vêtu d'un simple pagne, le sourcil froncé, il s'appuyait sur un long bâton, il avait l'air menaçant.
Il dit d'un ton courroucé :
- Que viens tu faire dans ma forêt sacré étranger ?
N'ayant pas grand chose à répondre je haussai les épaules en signe de contrition
Il reprit plus en colère encore :
- Foutre dieu tu aurais pu garer ta charrette volante ailleurs qu'ici, on ne t'a pas appris à lire les panneaux, tu conduis vraiment comme un pied.
Alerté par sa dernière remarque je portai mes mains à hauteur de regard afin de vérifier que pendant le saut il n'y avait pas eu inversion des membres. Rassuré par cet examen rapide je dévisageai le grognon, il était barbu de taille moyenne, d'âge moyen et de musculature moyenne. Satisfait de mon sens de l'observation je l'interrogeai à mon tour :
- Dites donc mon brave savez vous où je suis ?
Ce fut à son tour de hausser les épaules, la contrition remplacée par du mépris, il dit parlant plus à lui même qu'à moi.
- C'est bien ma veine...aujourd'hui sur ce cercle chamanique selon le calendrier lunaire aurait du se produire un événement qui allait changer la face du monde... Et à la place j'écope d'un abruti qui ne sait pas conduire qui ne sait pas lire les panneaux et qui ne sait même pas où il est...Misère...
Agacé par le ton du personnage, je dégainai mon sabre laser, la lueur verte qui illumina les alentours fit fuir le sanglier et le cerf qui nous observaient depuis le début de l'échange.
Le chaman nullement impressionné par mon sabre reprit :
- Mais il va le déplacer son char volant l'idiot du village, il a pas compris qu'il était sur un cercle de transmutation.
- Et oh ça va, vous allez me parler sur un autre ton, espèce d'autochtone mal léché...
L'homme s'approcha alors de mon Clou et armé de son bâton il commença à frapper sur la coque comme un fou furieux.
- Mais tu vas dégager d'ici... j'attends une importante livraison de panneaux solaires, c'est l'affaire du siècle, une fin de stock qui devrait me remettre à flot.
D'un bon je regrimpai dans le cockpit et entrepris la manœuvre délicate pour repositionner mon vaisseau sur une aire autorisée.
Le vieux bougon se calma un peu, il disait qu'avec cette livraison il allait pouvoir changer de destinée et cesser de faire visiter des grottes plus ou moins habitables à des clients de moins en moins nombreux et souvent peu argentés.
Tout ceci était fort intéressant mais n'expliquait en rien pourquoi je me retrouvais sur cette planète oubliée de tous, j'en étais là de mes réflexions quand le cercle de pierres se mit à grésiller...
Les yeux du chaman brillèrent de cupidité quand une palette de panneaux solaires flambants neufs se matérialisa au centre du cercle de transmutation.
Transporté par une émotion palpable il se mit à danser et à chanter autour du matériel de haute technologie, ce spectacle me laissait de plus en plus perplexe, je lui demandai alors
- Manifestement nous sommes à l'âge de pierre, et pourtant vous « commandez » des panneaux solaires, je ne sais même pas si vous maîtrisez le feu alors qu'en est-il de électricité ?
L'homme comme frappé par la foudre arrêta sa danse et ses chants, abasourdi il se tapa le front et dit
- Et merde !! Je savais bien que j'avais oublié quelque chose, ces panneaux seront inutiles  tant que l'électricité n'aura pas été inventée et quelque chose me dit que ce n’est pas près d'arriver.

Retrouvant très rapidement son aplomb en excellent vendeur qu'il était, la cargaison de panneaux solaire se retrouva dans les soutes de mon clou avant que je n'ai pu dire quoique ce soit.
Ensuite il m'invita dans sa grotte afin de sceller la transaction et notre amitié naissante, en quelques années par les transferts de technologie, il put accéder aux voyages intergalactiques et devenir l'un des fondateurs les plus influents de la bigalaxie.

Aujourd’hui 'hui encore il fait partie du premier cercle de mes amis, vous l'aurez tous reconnu il s'agit de Shasam.
_________________
Builderman71


Revenir en haut
Builderman71


Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2011
Messages: 19
Localisation: Saône et Loire

MessagePosté le: Mar 20 Déc - 22:56 (2011)    Sujet du message: Les RP des Guardians Répondre en citant

Auteur : Seigneur Shasam, Commandeur de la corporation des Guardians,


Titre : --LA QUETE DU NAIN--

Un peu d’histoire tout d’abord, 
Le Peuple de Durin était la lignée de Nains descendant de Durin Ier l'Éternel. La majorité d'entre eux vécut à Khazad-dûm, la plus grande des cités naines de l'Histoire. Certains autres s'installèrent dans les Montagnes Bleues au Premier Age. 
A la fin du Premier Age, la plupart des Nains des Montagnes Bleues avaient rejoint eux-aussi Khazad-dûm. 
Khazad-dûm fut détruit par un Balrog. Les survivants et leurs descendants connurent alors une longue période de migrations.
Certains quittèrent la TERRE pour se répandre dans l’UNIVERS et dirigèrent les plus grands gisements indispensables à la fabrication et au fonctionnement des vaisseaux planétaires.
Mais ceci était bien avant la grande guerre qui vit basculer l’univers.
Les grandes nations décimées se retrouvèrent éparpillées sur des mondes hostiles en voie à la convoitise.
C’est là que nous retrouvons notre Seigneur NAIN en quête de pouvoir et à la recherche effrénée d’une femme de son espèce pour perpétuer sa race.
Le seigneur Nain est un personnage attachant malgré sa petite taille et son nez aussi grand que ses oreilles, il aime à caresser sa barbe tressée ce qui lui donne un air plein de malice, et ses amis GUARDIANS connaissent son espièglerie.
Toujours de bons mots et partant pour la rigolade, il n’a pas son pareil pour vider la chope et nombreux sont ceux qui sont tombés dans l’ivresse avant lui.
Ce jour là j’avais décidé d’une visite impromptue dans son monde.
En se rendant sur PLANETMAM la planète du seigneur NAIN, Shasam ne pouvait imaginer qu’elle n’était habitée que par lui, il ne pouvait en être autrement car elle était si petite qu’il avait faillit ne pas la voir.
Seul les débris de vaisseaux satellisés autour avaient affolé le détecteur de son PARSEC .
Imaginez un peu une planète qui ressemble à une poire avec 2 gros hublots et en dessous la porte du hangar spatial comme un large sourire.
Mais point de seigneur NAIN en ces lieux sans doute parti pratiquer son activité favorite le raid.
-Je me connectais donc à mon psycho-localisateur afin d’être à ses côtés sans qu’il perçoive ma présence.

Mon esprit le géo-localisa dans la cabine de son destroyer où régnait une grande agitation.
Sur le tableau holographique les rapports de scan tombaient les uns après les autres.
Et le seigneur NAIN assis dans son fauteuil de pilotage 10 fois trop grand trépignait d’impatience.
Ses jambes ne touchant pas terre, il dodelinait des fesses de droite à gauche.
Quand soudain il se cramponna aux accoudoirs les yeux écarquillés.
-« Par la longue chevelure de LEGNOME des vrimi, des brimi, des mimi, des millions de pluplu».
Il se redressa d’un trait, de ses mains avides poussa un énorme buzzer rouge, tout dans la cabine se mit à clignoter.
La radio s’alluma, sur la retransmission du festival intergalactique de salsa qui avait lieu sur la planète ALPHA.
-« Allez ma gnominette cette année t’es en finale pas de blague » dit le NAIN.
Il sonna les troupes, désigna la cible, et enclencha l’hyper espace.
Le vaisseau fit un bon prodigieux le collant dans son fauteuil et lui coupant le souffle.
Pendant ce temps là sur ALPHA :
LEGNOME entrait en piste sur un air cubain endiablé au bras d’une ravissante Elfinnerienne qui le dépassait de 6 têtes.
LEGNOME arborait une magnifique tenue à paillettes dans les tons or et un catogan argent retenait sa très longue et précieuse chevelure.
L’organisateur de l’évènement le seigneur LUC DE FEZ prit le Micro :
-« Mesdames, messieurs »
-« Ladies and gentleman »etc…..

Luc parlant quasi toutes les langues ce serait trop long.
-« Pour notre finale de ce soir, je vous demande un tonnerre d’applaudissements pour nos 2 couples finalistes ».
Mais revenons à notre seigneur NAIN:
La sortie de l’hyper espace l’avait collé sur la vitre du cockpit et il jurait comme diable pour ne
pas avoir mis sa ceinture.
Il fit un rapide calcul des forces en présence, des défenses, du fret nécessaire.
Et donna ses ordres de mouvement.
-« Les recycleurs GOOOOOOOOOOOOOOOOOO »
-« Les advengers, les fa GOOOOOOOOOOOOOO »
-« Les DS FDC, GOOOOOOOOOOOOOOOOOOO »

Il se rassoit dans son fauteuil se calme et reprend son souffle, 15 minutes avant impact.
Puis il écouta la radio stellaire :
Les supporters du seigneur LEGNOME étaient déchaînés, le sieur BUILDERMAN cassait la tête à SPAWN avec son vuvuzela, COOL et VECEGAT n’avaient d’yeux que pour les filles, et le Seigneur XONE soucieux de la représentation de la corporation essayait de ramener le calme sous le regard amusé de LUC.
Soudain un doute s’empara du NAIN.

-« Nonnain, nonain, nonain, les recycleurs c’est 90% ou 100% et les advengers et fa 90% ou 85% et les DS et FDC 95% ou 90% oulala, oulala, par la chevelure de gnominette j’en perds la tête ».

Il essaya de se rappeler les cours dispensés à l’académie par le maître MANPHIL.

-« NAIN qu’est ce que j’ai dit » en lui tapant sur les doigts avec la règle.
-«Tu règles le % de la vitesse de tes vaisseaux en fonction de leur vitesse de base et des cibles que tu veux atteindre c’est pas compliqué quand même ».


NAIN revint avec un peu de nostalgie sur son raid.

« Ah oui le Maître a dit toujours sonder avant impact oulala j’ai faillis oublier »
Une fois la sonde envoyée il revint au festival de salsa où il venait de se passer quelque chose.
Apparemment, sur un déhanché de haut vol, la partenaire de LEGNOME a été déséquilibrée et en se rattrapant au katogan elle a eu le malheur de libérer la longue chevelure de son cavalier.
Ce dernier s’empêtrant dedans se retrouva projeté sur les genoux de l’impératrice le nez dans son décolleté (SNIF fini les sd en cadeaux pensa t' il).

-« Saperlipopette ma gnominette c’est trop po de chance 2 fois finaliste et il se fait souffler le trophée à un de ses cheveux près ».
-« ah la sonde arrive, vite, vite le rapport ».
-« NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOONNNNNNNNNNNNNNN plus rien, nada, peau de balle ».


La flotte et les ressources envolées.
Il arracha son chapeau et mordit dedans en le secouant dans tous les sens.
D’un air triste, il se retourna avec un haussement d’épaules, soupira, quand il remarqua une petite lumière bleue clignotant faiblement sur la console.
IL alluma l’écran du transpondeur pour avoir l’opérateur des sondes.


-« Quoi encore c’est pas le moment ».

-« Mon SEIGNEUR, vous n’allez pas le croire, j’ai capté un faible signal avant le départ de la flotte ennemie, je vous envoie l’image ».

NAIN regarda l’écran, l’image de mauvaise qualité oscillait, une silhouette apparue.
On y distinguait une fille de DURIN envoyant un smac suivit d’un clin d’œil.

-« NON d’une mèche à gnominette je le savais, j’en été sûr, elle existe, elle est à moi, elle est pour moi, hihihihi, houhouhou».


La joie éclairait à nouveau son visage, je décidais de m’éclipser et de ne rien dire pour ne pas interrompre ce moment de liesse.
CECI TERMINE LA PARTIE 1
1er chapitre «DE LA QUETE DU NAIN.


_________________
Builderman71


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:47 (2018)    Sujet du message: Les RP des Guardians

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    The Guardians Index du Forum -> Partie RP -> Espace RP Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com